S A I S O N    2 0 0 9 - 2 0 1 0
LE    M O U V E M E N T    R E G E N E R A T E U R
(Re) apprendre   à   Vivre  avec   son   Corps

bullet

Accueil
bullet Invitation  à  découvrir
bullet Vivre  avec  son  Corps
À  qui  s'adresse  le  M.  R. ?
bullet Déroulement d'une séance
bullet Le Mouvement Régénérateur
bullet Le  M.  R.  (2)
bullet Cours  2020 - 2021
bullet Ateliers 2020-2021
> Libérer la Respiration
bullet Ateliers 2020-2021
> Des Clés pour le Quotidien
bullet Ateliers 2020-2021
> L'art de la Présence
       . se  relier à la  profondeur
       . vivre le présent
bullet Stage d'été
bullet Participer à un Stage (2)
bullet Accompagnement
bullet Témoignages
bullet Bibliographie
bullet Mon  Parcours
bullet Liens  Amis
bullet Contact
bullet Vous  inscrire
Le  Mouvement  Régénérateur...  chacun  le  vit  à sa façon,  selon  les  besoins du moment,  sa recherche  personnelle,  sa  propre  sensibilité ...




Voici un premier témoignage :
Aujourd'hui, j'ai adopté une assise en travaillant sur mon ordinateur,  dans laquelle j'étais plus présent à mon axe vertical.
Un axe qui était maintenu dans le relâchement, mais pas figé ou rigide...
Du coup,  j'ai travaillé ardemment et ce soir je ne me sens pas aussi fatigué que d'habitude en fin de journée...
Je sens la colonne vertébrale présente dans sa structure osseuse de bas en haut.
Un  autre :
Je vous remercie beaucoup de m'avoir fait découvrir votre travail au cours de mardi dernier.
Ce fut une vraie découverte. Le travail au sol ouvre de nouvelles sensations et compréhensions de mon corps. L'effet libérateur, unificateur ainsi que d'ancrage, s'est fait sentir très vite et a perduré des jours après.

C'est avec curiosité que je souhaite poursuivre l'aventure !
Retour après un Cours mensuel,
là aussi une découverte du Mouvement Régénérateur :

Votre cours m'a fait énormément de bien. J'ai retrouvé mes pieds, mes racines. J'ai l'impression d'avoir décompressé
dans ma tête et d'être plus équilibrée.
Mon énergie est stable avec un petit plus :
je mets mon attention dans mes pieds dès que je me sens faible et je vais mieux.
Beaucoup de choses dans vos prises de parole ont fait écho en moi et je les utilise.
Je venais simplement pour découvrir ce qu'était l'Eutonie et, au final, ce fut une véritable séance thérapeutique.


       Merci de votre retour !
       qui me réjouit !

       'Séance thérapeutique', me dites-vous
       ...  ou pratique 'corps-esprit'
       qui permet de se ré-enraciner, et se ré-équilibrer  (fatigue, mal-être, ... expriment un déséquilibre)
       ...  travail de 'conscience'   qui passe par la conscience du Corps Intérieur :
       qui permet de se recentrer :  revenir à soi   (vs  être happé par l'extérieur)
       et Agir de façon plus juste  ... à partir de notre Ecoute !

Feed-back de l'un des participants à l'Atelier   'Créer des relations plus harmonieuses' :

« Le thème de cet atelier tombait vraiment bien pour moi.
J'avais à gérer le soir même une réunion d'association que j'appréhendais et qui me préoccupait depuis plusieurs semaines.
Le fait d'être vraiment conscient de la nécessité d'être à l'écoute de l'autre, tout en étant vigilant à être dans mon centre et à l'écoute de mon propre ressenti, m'a été particulièrement utile.
L'atmosphère de cette réunion m'est apparue beaucoup plus légère que je ne le craignais, avec beaucoup de respect   à l'égard de tout le monde...  y compris des absents !
L'une des participantes à cette réunion m'a écrit qu'elle avait senti à plusieurs reprises l'émotion passer dans la salle.


       Merci pour ce feed-back.
       Être vigilant à  votre  Centre, à l'écoute de  votre  propre ressenti,
       et trouver l'équilibre 'présence à soi, présence à l'autre',
       ont porté leurs fruits !
       (Vous l'avez observé / éprouvé vous-même ... et on vous en a fait retour !)
       ... Expérience à apprécier...  au-delà de cette soirée qui, il est vrai, a eu lieu au bon moment : en prolongement        
       de l'Atelier !
       C'est bon ensuite d'être  à l'écoute encore... 
       et de 'se nourrir' de l'énergie générée par cette rencontre. »

Ci-après l'échange de mails avec une personne pour qui la participation à un Atelier était une première expérience :

« J'ai été très "endormie" hier et encore aujourd'hui.
Après l'atelier, j'avais une douleur à la cheville, puis au poignet, mais cela n'a pas duré, c'était des réveils d'articulation. J'étais calme et enjouée dimanche. Mais le sommeil m'a gagnée très tôt. J'ai d'ailleurs fait un rêve très désagréable cette nuit-là.
J'avais des sensations exacerbées, comme la sensation de la vapeur d'eau chaude lorsque le robinet d'eau chaude coule....
Lundi, j'ai eu beaucoup de mal à me lever, j'avais une respiration très lente, celle de quelqu'un qui dort et je faisais de grandes respirations pour augmenter mon oxygène dans les poumons. Je n'avais aucun influx nerveux, or moi qui fonctionne beaucoup avec cet influx, j'avais l'impression d'être HS. Même intellectuellement, c'était moins rapide. Aujourd'hui, encore des difficultés, mais cela va beaucoup mieux. Ma réunion s'est extrêmement bien passée, j'ai parlé calmement, sans angoisses excessives et ce fut un succès total.
L'énergie revient, je travaille sans fatigue et de temps en temps mon corps demande une longue respiration... J'espère garder ce calme tout en ayant ma tonicité, est-ce possible ?

Je vous remercie pour votre atelier et de votre accompagnement pour amener à l'écoute du corps, et à la prise de conscience des sensations corporelles, c'était très impressionnant.

       Que vous dit votre corps ?
       Il vous ralentit, vous parle de sa/votre fatigue, du besoin de repos.
       La journée de l'Atelier, dimanche, lui/vous a permis de faire une pause,
       et il s'est mis/vous a mise en 'mode récupération'.  Il y avait probablement nécessité...
       Ses 'réponses'  au travail sont multiples : 
       les cheville et poignet se sont libérés, semble-t-il;  l'émotionnel s'est apaisé;  la sensibilité s'est éveillée :  le        'banal du quotidien' a plus de 'saveur', et dans le sommeil, une voix plus profonde (votre rêve) peut s'exprimer          (que vous dit-elle ?) 
       Pas le même rythme, la même réactivité... et cela peut être déstabilisant en effet !
       Pas la même énergie !   (basée habituellement sur les nerfs... 'épuisante'  (!)   à plus ou moins long terme...)
       Mais une 'autre présence' ...

       C'est finalement une Invitation à prendre soin de vous/ de lui...   pour trouver détente et tonus;  légèreté,
       vivacité  et  sérénité, calme.
       On peut vivre les deux ensemble en effet.
       Peut-être l'avez-vous déjà constaté depuis votre mail de ce mardi...

Je ne faisais pas la distinction entre l'émotionnel et la sensibilité, cela voudrait dire que l'émotionnel trop relié au cerveau nous empêche de ressentir ? je serais intéressée par vos explications. Sur la détente alliée au tonus, j'aimerais y parvenir et me maintenir dans cet état !  Pour le moment, j'ai encore besoin de récupérer, j'ai sommeil, mais le tonus revient. Comment ne pas vivre que sur l'influx nerveux ??  Il faut que j'utilise d'autres parties de mon corps....Encore merci pour votre accompagnement.  

       . 'Emotionnel' signifie, pour moi, le cercle vicieux  'pensées/ émotions/ tensions'  qui tournent en rond , nous           agitent (le 'mental', quand on n'est plus que 'là-haut', dans notre tête).
       . 'Descendre dans son corps', c'est pouvoir vivre à partir de notre Senti, dans notre globalité d'Etre
         (exp :  accueillir les émotions qui surgissent : les écouter/ agir/ laisser émerger le Sens...)

       Cela nous demande  de régulièrement  'nous (re)accorder'...  comme un instrument de musique !    
       pour  'jouer  juste,  harmonieusement'.
       > Cela veut dire s'accorder du temps pour prendre soin de soi  :  alterner activité et repos.
       > Différentes pratiques nous y aident, par exemple les pratiques énergétiques.
       > Notre pratique du Mouvement Régénérateur nous enracine consciemment dans le corps, nous permet de
         'nous  délier et nous relier' :  de contacter l'Energie de Vie qui vient de notre profondeur, de nous vivre
          à la fois  'détendu et tonique'.
       Cette pratique est en même temps une pédagogie :  nous apprenons peu à peu à nous (re)accorder nous-même...    
       et  à vivre autrement notre quotidien.

       Est-ce que cela vous éclaire un peu plus ?
       Comment évolue votre tonus ?

Oui c'est très clair, c'est ne plus se vivre comme une tête sans corps, car même si on s'occupe de son corps par du sport, les vêtements et la cosmétique, cela ne veut pas dire qu'on le ressent et que l'on vit avec lui  !   Je comprends mieux à quoi le mouvement régénérateur prépare, il donne accès à un apaisement et à plus de plaisir de vivre, c'est ce que tout le monde recherche sans le savoir.
Mon tonus évolue bien, je ris encore plus que d'habitude, je prends plaisir en réunion, je suis de plus en plus naturelle, je prends plus mon temps avec les gens, je m'installe un peu plus dans le présent, pourvu que cela dure  !

Merci pour votre travail.

       Merci pour votre qualité de présence
       et pour votre récéptivité à ce travail. 
»

Un  autre  témoignage  à  la  suite  de  l'Atelier   'L'Art  de  Transformer'
de  la  part  d'un  participant  plus  expérimenté  dans  la  pratique  du  Mouvement  Régénérateur :

Quelques jours après la journée intitulée :   'L'art de transformer : réveiller notre élan de vie ',
j'ai écrit :
                              Pas conscience d'avoir été guidé explicitement selon cet intitulé, mais je peux reconnaître rétrospectivement  un réveil dans le travail de centration abdominale de la respiration
et présumer que la prise de conscience de l'étage bassin dans ma verticale va m'aider à rapporter à moi, à métaboliser à l'intérieur les énergies que je reçois, plutôt que les encaisser ...  Les relayer ... les transmettre ...  rayonner dans l'action, dans les relations.
 
       Centration abdominale de la respiration...  Centration dans le corps...  Je suis centré...
       Ce lieu dans le corps est un lieu de paix, où je peux me poser, m'enraciner.
       C'est  'ma terre intérieure' :  un espace où je peux m'accueillir, m'apaiser, où une 'métabolisation' opère
       (se fait),
et d'où je peux agir (puissance de la structure du bassin, sa place dans ma verticale, énergie
       que je peux contenir dans cet espace, et déployer).

Puis :
                              J'ai également entendu de manière plus vive (disons : un peu réalisé, senti s'ouvrir) l'appel du : "ce  n'est pas : je pense à [être là], mais : je suis là, je suis là, je suis immédiatement, charnellement engagé dans mon intention, en visant, j'agis."
Mon intention me change, m'entraîne. Elle ose déjà (quel tournicotis de mots !).

       oui !!! 
       L'Intention en effet engage une Energie   (à sentir dans le corps, très concrètement : 'charnellement')
       L'Intention oriente mon Energie   (processus d'autant plus efficient que l'énergie est réveillée, et plus                      consciente, dans son intensité et sa 'couleur', sa qualité)
       Déjà, le processus de Transformation est amorcé, en effet.
       Transformer, c'est Agir (y compris dans le 'non-faire')
       dans la rencontre entre ma réalité intérieure et la réalité extérieure  (les situations qui se présentent)
       ... et se laisser transformer ...
   

                               Et aujourd'hui (à verser au bilan de mon parcours régénérateur), je sens plus souvent et immédiatement qu'avant, mon appui, mon ancrage au sol au cours même de ma marche, libérant ma confiance, ma capacité d'entrer en relation avec ce qui m'est donné et d'agir plus 'selon moi', prenant en compte ces données.

Aujourd'hui je mesure combien cela était en route et le thème de la journée parle et prend sens avec le recul.
Je suis plus corporellement présent, moins dans la tête et les pensées, plus disponible à la relation.

         Etre 'dans ma tête', c'est me limiter à la part de moi-même qui pense... et très rapidement, est tentée d'          'abstraire'!   (... et de 's'abstraire'!   de la réalité).
         Etre présent dans mon corps, c'est de fait, m'engager pleinement, avec tout mon être,  c'est contacter la          vie-même... le vivant (très concrètement et  de façon subtile)...  c'est me relier !

         =>  Changement de positionnement intérieur -->  changement dans mon regard, différent,
         dans mes paroles et mes comportements ... autres !

Ainsi, je constate que je sors occasionnellement de mes ornières, moins ligoté dans des positions retranchées pour me protéger d'on ne sait quel danger (simplement le 'risque' d'avoir à changer, innover, inventer avec les autres du nouveau, le risque du pas 'déjà connu', 'reconnu' !)
         Alors... sans raison, sans crier gare, émergent la joie, l'émerveillement, la confiance, la spontanéité, le          nouveau... 

Ça s'est fait notamment dans la conversation avec notre fils, et dans la manière d'approcher nos échanges;
autour et au cours de l'AG de ma copropriété, où j'ai pu soutenir ou critiquer ouvertement des  positions;
dans un récent stage d' 'Écriture' où j'ai avancé dans mon positionnement personnel, mon regard sur mon histoire;
aujourd'hui même, en revenant calmement, auprès d'un voisin sur son emportement... que j'avais provoqué !

         ... 'Ça s'est fait'...  oui !  c'est cela même !

         et c'est générateur d'énergie, n'est-ce pas ?  !


Voilà, Chantal, je veux aussi te remercier pour ton engagement dans ce travail clarifiant, unifiant, si bénéfique pour moi, 
si passionnant à voir prendre cohérence et comme "s'épaissir" au fil du temps.

         Les Ateliers permettent, me semble-t-il, que le vécu dans la profondeur du corps devienne véritablement un travail          de 'conscience' -  et alors, se prolonge dans un quotidien plus léger, et profond !
         ... et souriant !

         Merci à toi également pour ton engagement dans ce travail ! 
Quelques  échos  des  Stages  d'été
voir  page  'Participer  à  un  stage'

Encore  deux  témoignages... moins récents ! 
parus  dans  la  'Voix  d'Assise',  à  la  suite  du  week-end   'Endobiophilie  et  Dessin  Méditatif' qui s'était déroulé  dans  le  cadre  de
  l'Association  'Assise'  en  2005.

Pour  chacun  d'eux,  une  découverte  de  cette  pratique  corporelle :

« Je connais Assise depuis pas mal d'années ... J'ai participé à quelques sesshins et surtout au "Groupe de Cheminement".
Quand j'ai reçu "la voix d'Assise" cet été, j'ai trouvé intéressantes les nouvelles propositions, particulièrement celle d'"Endobiophilie et Dessin Méditatif". Je ne savais rien de cette pratique mais le mot "corps" relié à celui de "dessin" m'a tentée tout de suite.

Samedi matin : méditation, enseignement de Jacques, puis rendez-vous au zendo avec Chantal. D'abord le corps... et un ballon de baudruche, tout ovale, tout élastique, souple, des couleurs. Des exercices tout en attention, en souplesse, en lenteur, en jeu, en musique, individuellement, à la fois seul et ensemble, puis à deux. Cela a développé en moi une souplesse corporelle et une grande concentration. L'après-midi : dessin avec Marie-Aleth, plongée dans les profondeurs ...
Dimanche : à nouveau le ballon communique sa souplesse au corps et puis des petits mouvements pour des massages à deux, si simples, si lents, si doux, si agréables, et pourtant quelque chose me dérange, m'irrite vaguement. Puis dessin, bruit de craies ...

Ce week-end s'est déroulé dans une grande harmonie, une grande écoute de tous les participants. J'ai eu plaisir à explorer le travail d'endobiophilie. Souplesse, concentration et ... douceur, c'est cela que je n'attendais pas et qui m'a dérangée. Cela m'a beaucoup questionnée. La douceur aujourd'hui, quelle place a-t-elle dans ma vie ? Je connais un peu le vide, l'attention, le silence, l'écoute, mais je découvre que la douceur ne fait pas partie de mon vocabulaire, de mon vécu. La douceur: la recevoir, la donner ? Je repars avec cette question et quelques autres ... Je me sens posée, enracinée... »

Isabelle

« Je  sais  combien  le  cadre  d'Assise,  les enseignements  de  Jacques et l'accompagnement  de  Marie-Aleth  sont porteurs. Malgré tout, je reste intrigué par l'endobiophilie ... Et puis,  qui est Chantal ? Que donnera le mélange des exercices qu'elle conduit avec le dessin méditatif ?

Mes interrogations s'éteignent dès le début de la première séance: les exercices, qu'elle conduit avec délicatesse et maîtrise, favorisent une prise de conscience de l'état du corps et de ce qui l'entoure. L'activation de zones corporelles, ignorées le plus souvent, permet de découvrir des sensations nouvelles, de les accueillir, de les identifier. (Il est assez étonnant de constater comment, avec des moyens apparemment faibles - un simple ballon de baudruche - Chantal peut conduire à de surprenantes découvertes). Je mesure alors une nouvelle fois combien les frontières de mon organisme peuvent être bien perceptibles, quoique si ténues par moments ! Tout ceci dans un climat de confiance, et la paix profonde qu'il favorise.

Le passage au dessin méditatif s'est fait ensuite tout naturellement : ma crainte habituelle devant la feuille de papier, est de produire des formes qui procéderaient de l'intellect, d'une réflexion, volontaire ou pas. Mon désir profond est de parvenir à un tracé spontané, inscrit  dans une liberté intérieure...

Les enseignements de Jacques sont venus éclairer l'aménagement d'un espace intérieur dans lequel peuvent circuler des forces de paix... Tout le travail réalisé pendant les ateliers précédents, qui se sont renforcés mutuellement, prend alors son sens : il a développé une conscience de soi plus vive. Il m'a permis d'accepter davantage d'ouverture et de transparence aux autres, une confiance en ma capacité créatrice, un regard plus aiguisé (mais tranquille), sur le chemin que je parcours.

Le corps, bien perçu, dit toujours la vérité : l'expression de mon état physique, psychologique et spirituel, par le dessin méditatif, est juste. Je dispose là d'un matériau solide, d'une nouvelle pierre pour bâtir mon unité intérieure.
C'est bien ce que j'étais venu chercher... »

Jean-Louis

Copyright © 2009-2020
Clé de Sol
Association Loi de 1901

Chantal CARRIER
06 32 27 84 64
cledesol12301@yahoo.fr

formée à l'Eutonie (G.Alexander)
et à l'Endobiophilie par O. Vaz-Geringer